L'ATHEROSCLEROSE : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS (AOMI)

En France, on dénombre 800 000 à 1 million de patients atteints par cette pathologie, encore appelée artérite mais on estime à 2 millions le nombre d’artéritiques qui s’ignorent.

Définition.

L'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) ou artérite est une maladie des artères qui se caractérise par la présence de sténoses (rétrécissements localisés du diamètre de l'artère), ou d'occlusions (formation d'un bouchon ou caillot dans le canal intérieur de l'artère, appelé « lumière »), au niveau des artères qui assurent la vascularisation des membres inférieurs. Il en résulte une mauvaise irrigation avec baisse de l’oxygénation (ou "ischémie") des tissus et muscles irrigués par les artères atteintes.

L'AOMI est une des manifestations d'une maladie appelée l'athérothrombose qui associe « athérosclérose » et « thrombose ».

L'athérosclérose, rappelons le, est due à un dépôt de graisses dans la paroi de l'artère qui aboutit à la formation de plaques qui, peu à peu, rétrécissent le diamètre des vaisseaux.

Elle peut s'associer à la thrombose qui est la formation d'un caillot (ou thrombus) au niveau d'une lésion d'une plaque d'athérosclérose qui s'est rompue. Le mécanisme d’athérothrombose entraîne une obstruction plus ou moins complète de l'artère.

Symptômes et diagnostic.

L’AOMI peut être asymptomatique (sans manifestation ou silencieuse) ou se manifester par des douleurs qui apparaissent au cours de la marche (la plus typique est la crampe du mollet) bloquant la marche après une distance variable, cédant au repos, pour reprendre invariablement à la marche, caractérisant ainsi la « claudication intermittente », et /ou par des douleurs de repos (douleurs survenant en position allongée) ou par des troubles trophiques

L’AOMI peut devenir brusquement invalidante en s’aggravant plus ou moins rapidement jusqu’à provoquer une douleur permanente et conduire éventuellement à l’amputation du membre, d’où l’intérêt d’un dépistage précoce.

Classification de L’AOMI

La classification de l'AOMI de Leriche et Fontaine permet de différencier quatre stades en fonction des symptômes :


Parfois des troubles sexuels

Ils peuvent être associés à l’AOMI et consistent généralement en une impuissance d'origine vasculaire. Dans ce cas, les lésions siègent au niveau de l'aorte et des artères iliaques (dans la région basse de l'abdomen).

Face à des troubles de l'érection le médecin va systématiquement rechercher une artériopathie oblitérante des membres inférieurs